Le blog immobilier de l’agence Immo des Causses
7 Fév

À Millau, au SMIC, vous achetez un appartement en vente plus grand qu’il y a 10 ans

Vous souhaitez acheter un appartement à Millau ? La bonne nouvelle, c’est qu’en termes de pouvoir d’achat immobilier, grâce à la baisse des taux, divisés par plus que deux en 10 ans, et même si la hausse du SMIC n’est que de 163 € net par mois sur 10 ans (entre 2010 et 2020), la surface que l’on peut acheter a progressé dans la plupart des villes, sauf dans celles qui ont vu leurs prix de l’immobilier augmenter de plus de 60% en 10 ans. Toutefois, les emprunteurs au SMIC vont être les premiers touchés par les recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF).

En effet, alors que ces dernières années, notamment sous l’effet resolvabilisant de la baisse des taux, les banques acceptaient de financer sans difficulté majeure les emprunteurs gagnant le SMIC, depuis le mois de septembre 2019, dans un contexte de fortes demandes, les banques se montrent plus sélectives sur la qualité des dossiers et notamment le niveau de revenus. Les recommandations mi-décembre du HCSF de limiter le taux d’endettement à 33 % et la durée des crédits accordés à 25 ans et les récentes déclarations du gouverneur de la Banque de France demandant la stricte application de celles-ci devraient impacter en premier lieu ces emprunteurs modestes et accroitre leurs difficultés à accéder au crédit.

« Les emprunteurs gagnant le SMIC ont la nécessité d’emprunter sur des durées supérieures à 25 ans afin de maximiser leur capacité d’emprunt pour acheter une surface suffisante dans laquelle vivre. Et si certaines banques acceptaient encore l’année dernière de dépasser les 33 % d’endettement tout en veillant au saut de charge, c’est-à-dire le surplus qu’il faut verser par rapport à son loyer pour rembourser son prêt, et au reste à vivre, ce qu’il reste une fois toutes les charges courantes déduites du salaire, elles ne sont déjà plus enclines à le faire pour ces profils considérés comme risqués » constate Sandrine Allonier, Vousfinancer.com.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée