Le blog immobilier de l’agence Immo des Causses
30 Oct

Votre annonce immobilière de Millau va très certainement intéresser les acheteurs !

Alors que 2018 a été considérée comme année exceptionnelle pour le marché immobilier français, 2019 l’est encore davantage ! Vous avez un bien immobilier à vendre à Millau ? N’hésitez plus, c’est le moment de publier votre annonce immobilière ! Les Français sont déterminés à acheter et ils le montrent ! Pour la première fois, le seuil historique du million de ventes devrait être atteint d’ici la fin de l’année… Mais alors, découvrons les vraies motivations des Français…

Les Notaires de France nous partagent les résultats d’une enquête, réalisée par Harris Interactive du 28 juin au 8 juillet 2019 auprès d’un échantillon national représentatif de 1 505 personnes, au sujet des nouveaux comportements des Français face à l’immobilier. Et ce que l’on apprend, c’est que les Français achètent un bien immobilier, car il est considéré comme un bon investissement et un excellent moyen de ne pas perdre d’argent en comparaison avec la location. Enfin, une grande partie des Français considèrent qu’il n’est jamais trop tôt pour se lancer dans un projet immobilier.

Un 1er bien acheté de plus en plus jeune
En effet, 71 % des personnes interrogées déclarent avoir acquis leur résidence principale entre 25 et 40 ans, avec un pic d’acquisition qui se situe entre 25 et 30 ans (41 %). L’âge moyen est de 32 ans. Dans un contexte de taux d’intérêt historiquement bas, c’est surtout pour des raisons financières que l’on fait le choix de devenir propriétaire : le fait de réaliser un investissement / placement pérenne (33 %) plutôt que de gaspiller son argent dans un loyer (35 %) et le sentiment d’indépendance de pouvoir aménager comme l’on souhaite son logement (34 %). Pour 87 % des personnes interrogées, le fait de devenir propriétaire de sa résidence principale est vécu comme un moment enthousiasmant et rassurant, mais il suscite néanmoins de l’angoisse pour près de 6 Français sur 10. Il est même perçu comme une décision qui limite la liberté par près d’1 Français sur 2.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée