Le blog immobilier de l’agence Immo des Causses
25 Juin

Pour une bonne annonce immobilière à Millau, allez à l’essentiel : le prix !

Le secret d’une bonne annonce immobilière à Millau tient en deux mots : le prix. Certes, la loi Alur a changé la donne, alourdissant quelque peu les annonces immobilières, notamment celles relatives « à la vente d’un lot, quelque soit l’auteur (professionnel ou particulier) et sans distinction de l’usage de ce lot ou de l’immeuble, qui doivent mentionner plusieurs informations sur la copropriété concernée telles que le nombre de lots ou le montant moyen annuel de la quote-part à la charge du vendeur dans les dépenses courantes… Mais il n’en reste pas moins que l’élément essentiel dans une annonce, que ce soit sur internet, en vitrine ou dans un magazine est le prix de vente. C’est celui que regarde en premier un acheteur potentiel et celui qui déclenche ou non l’envie de visiter. Vous en doutez ? Sachez que les experts de l’immobilier estiment que si votre logement est affiché 5% au-dessus du prix du marché, les acheteurs risquent de ne pas faire l’effort de se déplacer pour le visiter.

Une travail de professionnel

Évidemment, avec une agence immobilière à vos côtés, il n’y a pas de risque que vous vous trompiez sur le prix de vente affiché dans votre annonce immobilière à Millau. Faites confiance au professionnel qui connaît son métier et qui a l’habitude d’expertiser des biens. Pour connaître le prix de votre logement à vendre, il réalisera, d’abord, une étude comparative du marché de l’immobilier à Millau. Il comparera ensuite votre logement avec ceux actuellement en vente ou qui ont été récemment vendus. En second lieu, pour ajuster son évaluation, il partira du prix moyen au mètre carré dans votre immeuble et tiendra compte des éléments qui caractérisent votre habitation (l’état général du bien, l’étage, la répartition des pièces, ses éléments d’équipements, sa superficie…) afin de pondérer cette moyenne. Évidemment, certains éléments (vue dégagée, étage élevé…) peuvent entraîner une surcote et à l’inverse certains défauts (rez-de-chaussée bruyant, travaux à réaliser) font baisser les prix au m².

P.L. / Bazikpress © Coloures-pic

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée