Le blog immobilier de l’agence Immo des Causses
26 déc

Les Français sont-ils prêts à acheter une maison en vente à Saint-Beauzély ?

133©-Chlorophylle-copy

L’année écoulée a été exceptionnelle. Et les taux devraient rester attractifs au-delà de 2017. C’est donc l’occasion de vendre votre maison à Saint-Beauzély ! Si après l’élection d’Emmanuel Macron, les acheteurs étaient restés un peu sur la défensive, attendant les annonces et les mesures à venir du gouvernement pour se décider à acheter un bien immobilier, depuis la fin septembre, ils sont de retour.

Vous avez une maison à vendre à Saint-Beauzély ? En principe, si elle est bien située, en bon état général et à un prix raisonnable, vous ne devriez pas avoir de mal à la céder. Mais soyez vigilant, n’allez pas imaginer, pour autant, que les acheteurs soient prêts à acheter n’importe quoi et, surtout, à n’importe quel prix. L’IFOP pour le compte du courtier Cafpi a mené sa petite enquête sur le moral des Français et, malheureusement, en cette fin d’année, la confiance des ménages diminue. 48% pensent que nous sommes en pleine crise et 27% que la situation demeure préoccupante même si le pire est derrière nous.

Les intentions d’achat dépendent de l’état d’esprit
Seuls 34% des sondés pensent qu’il est facile d’acheter actuellement un logement, contre 40% six mois plus tôt. Dès lors, leurs déclarations d’intention d’achat sont en chute : 28% (contre 32%) pour une habitation principale. S’agissant d’un investissement locatif, elles restent stables (14% contre 13%). Pour les résidences secondaires, elles sont inchangées, à 6%.

A cela s’ajoute l’incompréhension de la politique du logement par une partie des Français. La mesure que ces derniers attendent en priorité : faciliter l’accès au crédit pour les CDD (pour 31%), les personnes en intérim ou les travailleurs non salariés. Autant de situations professionnelles précaires que connaissent bien les jeunes, notamment les 25-34 ans. 27 % estiment également qu’il faut baisser les frais de notaire pour réduire le coût d’une acquisition immobilière.

C.V. / Bazikpress © Chlorophylle

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée