Le blog immobilier de l’agence Immo des Causses
30 août

Fiez-vous à l’estimation d’une agence immobilière de Millau pour fixer le prix de votre bien à vendre !

escalier moderne tournant en bois de chne massif et fer forg

Certes, le marché immobilier se porte bien. Les taux de crédit immobilier sont toujours bas. Ils sont revenus à leur niveau de l’été 2016, ce qui permet encore à nombre d’acquéreurs potentiels de financer leur achat. D’ailleurs, le nombre de crédits signés (demandes effectuées fin 2016 et début 2017) en est la preuve avec un bond considérable de + 50% par rapport à l’année dernière. Et si on ne regarde que les chiffres, le 1er semestre 2017 a également été très productif. Pour autant, le marché immobilier est un secteur sensible. Avec les prix qui progressent dans les grandes agglomérations et les taux qui montent lentement mais sûrement, il pourrait bien se gripper !

Vous tenez à vendre votre bien immobilier à Millau dans des délais raisonnables ? De nos jours, le délai moyen d’une vente est de 80 jours. Alors, suivez ce conseil : ne gonflez pas le prix de vente, sous prétexte que les acheteurs sont présents, que le marché va bien et que les taux sont bas. Non, respectez les prix du marché : c’est le meilleur moyen d’attirer les acheteurs.

Bien sûr, les acheteurs ont toujours la possibilité de négocier, pensez-vous. Et comme les taux sont bas, finalement, même avec des prix en hausse, ils ne sont pas perdants. Ce qu’ils perdent d’un côté, ils le récupèrent de l’autre. Ce n’est pas un bon calcul. Et pour cause, si les acheteurs n’ont plus le sentiment de « profiter » des taux bas, ils se détourneront du marché. Alors, fiez-vous à l’estimation de votre agence immobilière pour vendre votre bien à Millau.

D’autant que le retour de la « bonne » inflation, évaluée à 1,2% sur le mois de juin, qui laisse présager un retour éventuel de la croissance en France, pourrait aussi entraîner le risque d’une hausse du coût de l’argent sur le second semestre 2017. Avec les longues périodes de vacances, le marché a ralenti pendant près de deux mois. Ce n’est qu’à la rentrée que l’on pourra déterminer comment les taux vont évoluer pour la fin de l’année. Ne faites donc pas fuir les acheteurs !

C.V. / Bazikpress © mariesacha

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée